Leadership vs. Tyrannie

De Wiki du Krystal Star
Aller à : navigation, rechercher

Notre planète évolue vers une fusion des champs de race collectifs, ce qui créé une conscience de groupe et cela n’est pas un choix, c’est un fait durant le cycle d’Ascension. Cela veut dire que nous aurons besoin de devenir conscient de ce que la conscience de groupe signifie et comment cela nous impacte dans notre vie de tous les jours et dans toutes les relations que nous avons sur cette planète.

Dans n’importe quel type d’organisation ou de conscience de groupe, il est extrêmement difficile de naviguer dans les comportements de l’ego négatif individuels et de groupe et de déterminer quels comportements définissent le Leadership et la Tyrannie. Les comportements de l’ego négatif sont généralement entrelacés avec une conduite éthique faible qui endommage le développement de la confiance entre les personnes, qui a pour but de communiquer de façon transparente et honnête sur des sujets variés. Pour évoluer et apprendre comment construire des compétences de communication dans la conscience de groupe, nous devons chacun développer l’engagement d’être responsable pour nos circonstances personnelles et les comportements spirituellement sains que chacun d’entre nous choisissons de démontrer au quotidien.

Nous avons été dans la confusion quant au discernement des qualités de leadership et de l’influence autoritaire sur les autres comme défini par des comportements égocentriques et de type alpha qui mènent au contrôle et à l’oppression tyrannique. Nous voulons tous rester en dehors de la tyrannie en tant que leader ou autorité. Lorsque nous savons davantage identifier l’autorité orienté sur le contrôle et l’autorité tyrannique basé sur les profils de l’ego négatif partagés ici, nous sommes plus équipés pour discerner les modèles d’autorité corrects lorsque nous sommes impliqué dans n’importe quel de scénario de leadership. Partout où il y a une organisation ou un groupe, il y aura du stewardship ou la responsabilité de l’autorité de servir cette organisation. Dans notre expression la plus élevée, nous voulons apprendre comment être auto-responsable d’une façon équilibrée et saine par le développement d’un caractère moral fort et des traits qui qualifient une personne comme étant digne de confiance. De cette façon, en apprenant la maitrise de soi ou des compétences de leadership, nous construisons la confiance dans la pensée libre et l’expression libre tout en incarnant la conduite éthique nécessaire pour être spirituellement souverain. Sinon, nous seront contrôlés mentalement comme des pantins en répétant les archétypes de drame et nous serons comme un hamster dans une roue, courant dans la boucle karmique. J’espère que cela que ce sera utile à mesure que nous développons la compétence de discernement de la fiabilité en nous-même et les autres, et de prévention dans le fait de nourrir, récompenser et donner un pouvoir autoritaire de n’importe quelle façon à des comportements narcissiques et psychopathiques.

Cette information a pour but d’aider à discerner les qualités du Leadership et de la Tyrannie dans une conscience de groupe ou dans n’importe quel type de structure organisationnelle.

Discerner les tyrans et les personnes qui contrôlent

La tyrannie est l’abus de pouvoir sur les autres par des méthodes variées: déception, mensonge, manipulation, contrôle mental, harcèlement et intimidation. Que ce soit une personne insistante, quelqu’un qui aime le contrôle ou un tyran, le problème est le même : leurs objectifs sont toujours plus important que les vôtres. Ils vous dirigent, agissent de manière égoïste, vous menacent, font des demandes, aboient des ordres et abusent de leur pouvoir. Les personnes qui aiment contrôler, les personnes impératives et les tyrans exercent leur pouvoir d’une manière dure, cruelle et destructrice. Ce sont des personnes oppressantes, dures, arbitraires qui rendent la vie des autres difficile pour beaucoup trop d’entre nous. Ils sont ennuyeux, inconsidérés et dégradants. Que pensent-ils? Comment pouvons-nous répondre de manière constructive?

Mise en garde : les personnes orientées sur le contrôle comme décrites ici ont l’attente de contrôler les gens et les événements autour d’eux. Exposer ou mettre en difficulté leurs tactiques pourrait provoquer leur colère et pourrait entraîner des représailles graves et éventuellement dangereuses. Attendez-vous à être leur cible. Protégez-vous et les autres qui pourraient devenir des cibles avant de mettre en difficulté ce genre de personne.

Définir les tyrans et la tyrannie

Règle absolue, 2. Pouvoir abusif, 3. Pouvoir égoïste, 4. Exercice absolu du pouvoir, abus de l’autorité.

Les personnes difficiles, les personnes impératives et les tyrans nous poussent dans notre quotidien. Ils insistent pour avoir le dernier mot. Ils insistent que vous fassiez les choses à leur façon, dominant tellement de problèmes banals et les plus importants. Sortir manger avec ce genre de personne peut facilement devenir un supplice. Choisir le restaurant, décider où s’asseoir, quoi commander, quelle fourchette utiliser, combien donner en pourboire, combien de temps rester, qui paie, comment payer et ce que vous faites ensuite doit tout être fait de leur façon. Les tyrans, dictateurs, despotes, autocrates, impérialiste, fasciste, tsars, nazis et les monarques pratiquent leur tyrannie, totalitarisme, la règle absolue et la domination à une échelle plus grande et plus destructrice. La tyrannie mène à l’oppression, l’humiliation d’un groupe de personnes. Les personnes oppressées sont limitées ou contrôlées par une utilisation injuste de la force ou de l’abus de l’autorité.

Les comportements de l'ego négatif des tyrans

Tableauwiki1.png

Leaders vs. Tyrans

Leaderstyranstableauwiki.png

Self-contrôle sain

Il est important pour nous de développer le self-contrôle et la conscience de nous-même ainsi que d’avoir de la discipline sur nos impulsions dans de nombreux aspects de nos vies. Le self-contrôle est un attribut important de la maturité spirituelle, et une composante essentielle de l’interconnexion et du ressenti d’empathie pour l’humanité et la planète. Atteindre un équilibre sain de discipline personnelle et de self-contrôle est un élément essentiel de la responsabilité personnelle. La perte de self-contrôle mène à l’anxiété, au malheur, à la colère, au ressentiment, au stress, à l’impuissance et même la dépression. Abdiquer de son pouvoir personnel sur le self-contrôle, en agissant comme si nous étions impuissants, et en jouant le rôle du victime-bourreau, est irresponsable et destructeur. Mais gardez à l’esprit que notre liberté personnelle et spirituelle prend fin là où celle des autres débute. Nous devons honorer les êtres humains et la force vitale dans le but d’atteindre un équilibre sain avec la discipline personnelle et avec le self-contrôle en considérant les droits et les besoins des autres et en ayant du respect pour les autres.

Discerner la compétence

La compétence de leadership permet de se confronter à un challenge optimal dans un environnement de groupe qui est similaire à la capacité d’un besoin humain de base, exerçant un self-contrôle personnel sain et la discipline personnelle dans sa vie. Ce sont les exigences de la maitrise personnelle avant que le leadership soit possible dans n’importe quel environnement de groupe. En prêtant attention à des comportements de leaderships consistants et démontrés, et en ayant la conscience de l’ego négatif, des comportements tyranniques, du corps de souffrance, du manque d’empathie et des comportements de déception, nous pouvons développer une évaluation plus juste des conditions, et donc d’avoir un meilleur discernement. Pour aider avec une référence dans l’évaluation de la compétence de leadership personnelle et privée d’une conscience de groupe, communauté spirituelle ou un autre projet de groupe, et les valeurs qui sont épousées, nous pouvons appliquer une investigation envers le leadership et la mission de groupe. C’est une mesure de cohésion verbale et énergétique, le groupe se comporte-t-il conformément au mots et aux valeurs qui sont communiquées. Y a t-il une une représentation de la compétence et de la capacité avec le rôle de leadership et est-ce démontré dans des façons qui sont compétentes et fiables? Pouvez-vous vous placer dans une position de leadership? Quels comportements humains sont requis pour respecter et honorer les droits de toutes les personnes? Voir la Loi de l’Un.

Réduire l’anxiété

Que pense les tyrans et autres personnes aimant avoir le contrôle? Ils ont quelques perceptions et croyances qui sont hors d’équilibre et potentiellement destructrices. La croyance erronée que ce que je peux complètement contrôler ne peut pas me nuire pousse à l’action les comportements de l’ego négatif de nombreuses de ces personnes. Les autres sont poussés par leur peur intérieure de perdre le contrôle, ou au moins l’autonomie requise, complètement. Leur anxiété est causé par des vulnérabilité que ces personnes essaient d’éliminer en contrôlent chaque aspect de l’environnement et des gens dedans. Ils essaient de contrôler toutes les menaces perçues, qu’elles soient réelles ou imaginées. Ils perdent la piste de ce qu’ils peuvent changer et ce qu’ils ne peuvent pas changer. Ils choisissent une approche inefficace pour faire face à leur anxiété en contrôlant et en manipulant les autres autour d’eux. Le modèle de consommation du vampirisme énergétique qui exerce le contrôle sur les autres et manipulant les scénarios est complètement épuisant. Des événements incontrôlables négatifs mène souvent à l’impuissance et un extrême stress mal géré. Exercer le contrôle prévient le sentiment d’impuissance. Les tyrans réduisent leurs propre peurs en se débarrassant de quiconque menace leurs besoins, croyances ou quoi que ce soit d’autre.

Le perfectionnisme

Lorsqu’une obsession au perfectionnisme est poussé par la peur de l’échec, cela peut aller jusqu’à des comportements manipulateurs et contrôlants. Peut-être que la personne se soucie plus de l’objectif que vous. Ils peuvent voir l’objectif comme étant plus important que la relation humaine, et ils n’ont pas de compétence ou ne voient pas comment ils peuvent préserver les deux. Ce genre de personne est effrayé à l’idée de l’échec personnel, ce qui veut dire pour eux un manque d’estime d’eux-même, donc, ils ne font confiance à personne d’autre pour faire cela de la bonne manière. Si vous êtes à un job avec un patron qui contrôle chaque partie de l’entreprise, cela peut être utile d’essayer d’établir une meilleure relation au travaille, par des ressentis compatissants d’empathie. Lorsque nous démontrons notre intérêt, dévouement, connaissance et compétence; informez le patron, et demandez plus d’autonomie dans le travail ou le projet. Aborder n’importe quelle peur, faites un effort pour comprendre les pressions auxquelles ils peuvent faire face selon leur point de vue, et ils pourraient vous permettre l’espace dont vous avez besoin pour contribuer au meilleur de vos capacités.

L’impatience

Souvent les gens impatients utilisent le contrôle pour tenter d’accélérer les événements et accomplir plus de choses. De nombreuses fois, prendre des raccourcis n’aide personne à obtenir de meilleurs résultats plus vite. La patience est un des Esprits du Christ et est développé pour apprendre le self-contrôle et la discipline dans sa concentration mentale. L’impatience créé l’arrogance, tandis que la patience créé la discipline intérieure de gagner en vertus en développant ses propres compétences. Cette solution rapide fonctionne rarement et est caché derrière de nombreuses couches de façade qui est construit sur un château de sable, prêt à s’écrouler.

Faible estime de soi

Le plus grand secret d’un tyran est que je ne suis pas aussi bon que ce que je le fait croire en public. Mon image publique doit être contrôlé à tous les coups et une image est projetée pour qu’elle reflète ce que le public veut plutôt que la vérité. Car le tyran se sent inférieur, le tyran génère des défenses de l’ego ou pathologie de l’ego pour agir en se sentant supérieur. Avec une faible estime de soi, la seule opinion que j’ai de moi est l’opinion des autres. La façon dont je me sens dépend entièrement de ce que les autres pensent de moi et m’assignent comme valeur. Je dépend désespérément de l’approbation des autres pour établir et maintenir mes sentiments d’estime de moi. Donc les tyrans peuvent contrôler ou même humilier les autres en premier pour ne pas qu’ils soient humilié. Ces personnes sont gouvernés par l’ego négatif et dirigé leur corps de souffrance, et ne comprennent pas que leur estime d’eux-même et leur dignité est intrinsèque et n’est pas procuré par les autres.

Point de vue personnel

Nous voyons tous le monde à partir de notre propre point de vue et perspective personnelle. Mais si les points de vue des autres personnes ne peuvent pas être compris, ou s’il y a un manque d’empathie envers les autres, le point de vue ou l’idéologie devient déconnectée, insouciante, fixée, obsédée et destructrice. C’est la racine de l’ego négatif. La croyance (ou la peur) que « personne ne peut faire aussi bien le travail que moi » ou « si vous voulez le faire bien, faites-le vous-même » pousse beaucoup de ces personnes aimant le contrôle à interférer, les patrons à tout gérer et les pauvres leaders à manipuler et à trop entreprendre. De leur perspective personnelle, et de leur incapacité à ressentir de la compassion pour la position des autres, leur peur de l’échec les pousse à contrôler chaque aspect de leur monde étant donné qu’ils tentent d’assurer le succès et de réduire leur anxiété. Dans tous les cas, ce genre de personne préserve ses propres intérêts égoïstes au détriment des autres. Les enfants sont nés en croyant qu’ils sont le centre de l’univers, le tyrans ne dépassent jamais cette croyance.

Déconnecté et inconscient

Quelques tyrans sont enchevêtrés dans l’ego négatif et le corps de souffrance et dans la plupart des cas, ils ne savent pas comment mieux faire et ne sont pas conscients des approches plus efficaces et positives pour atteindre leurs objectifs. Peut-être que les habitudes auto-destructrices, les tendances addictives et les abus sont tous ce qu’ils ont connu. De nombreux tyrans ont été conditionné pour apprendre la seule approche qu’ils ont observé en traitant avec d’autres personnes, qui est de les contrôler et de les abuser. Peut-être que nous pouvons avoir de la compassion pour leur ignorance de l’ego négatif et les aider à apprendre de meilleures approches dans la construction de relations basées sur la confiance et le développement du caractère.

Répondre aux tyrans

Nous pouvoir choisir notre façon de répondre aux tyrans. Il y a des alternatives à l’oppression.

Dépasser notre peur : Les tyrans exploitent nos peurs primaires. Nous sommes séduits par leur influences et nous succombons à leurs menaces étant donné que nous sommes facilement aveuglé par la peur, l’anxiété, la honte, la haine ou la culpabilité. Nous nous rendons à leur colère. La peur peut facilement mener à la pensée primaire, à l’étroitesse d’esprit et à la panique. Mais le courage peut nous permettre de dépasser nos peurs et avec un plan créatif et prudent, nous pouvons confronter le tyran.

Se désengager : Si vous n’aimez pas cela, changez-le. Si vous ne pouvez pas le changer, partez. Reconnaissez l’oppression, comprenez le tyran, considérez vos alternatives, et choisissez vos batailles avec prudence. Décidez de ce que vous choisissez de changer et ce que vous choisissez d’éviter. Si ce n’est pas une situation où vous avez la force, l’intérêt, les ressources ou la volonté de changer maintenant, vous pouvez décider de vous désengager. Si votre patron est un tyran, organisez une réaffectation ou quittez l’organisation.

Ne pas se soumettre/recroqueviller : Bien que la réaction typique est de se soumettre/se recroqueviller, il existe un point de vue plus élevé et éveillé. Si nous reconnaissons les nombreuses déceptions et les failles sur lesquels les tyrans se reposent, et que nous reconnaissons les tyrans comme les intimidateurs enfantins seuls qu’ils sont, nous pourrons éviter d’être harcelé et contrôlé par eux. Des enfants gâtés qui ne méritent pas l’attention qu’ils demandent. Dévoilez, dissipez et brisez le mythe. Ce point de vue reconnait ces vérités puissantes : la dignité est intrinsèque à chaque être humain. Cela ne doit pas être gagné, cela ne peut pas être accordé et cela ne peut pas être pris. Le tyran ne peut pas vous enlever de votre dignité et ne peut pas vous procurer la dignité. Nous partageons tous une longe liste de similarités intrinsèques. Vous êtes un être humain qui a de la valeur peut importe ce que le tyran fait. C’est votre propre choix, votre propre atout, ne le gaspillez pas. Les oppressés n’ont pas moins de valeur que ceux qui sont puissants.

Les tyrans travaillent pour contrôler ou éliminer quelque chose ou quelqu’un qu’ils voient comme étant un obstacle pour atteindre ses objectifs. Il a nommé l’autre le diable, il le haït, et il doit être détruit. Mais choisir d’haïr est un raccourci inefficace qui évite le travail d’analyse du problème en profondeur. Pour désamorcer la haine, évaluez la situation à partir d’une autre perspective, analysez le problème plus en profondeur, identifiez les réelles causes, éliminez les erreurs dans la pensée, et avancez avec une solution efficace. Les meilleurs leaders sont les meilleurs serviteurs.

Les leaders s’occupent et se soucient des gens

Le leadership n’a rien à voir avec le fait de contrôler les gens, c’est se soucier des personnes et être une ressource utile pour eux. Les meilleurs leaders aident les personnes à travailler ensemble et à faire de leur mieux pour atteindre un but important. Leurs actions se concentrent sur l’accomplissement en tant qu’équipe, beaucoup plus que ce qu’une personne pourrait accomplir seule. Le leadership est le fait d’aider les autres à atteindre leur objectif, et non pas d’agrandir le leader. Les tyrans ne servent pas et les serviteurs ne contrôlent pas.

Bouc émissaire

Les tyrans ne sont pas des leaders et tous les mythes contraires doivent être exposés comme étant faux. Les boucs émissaires sont des cibles faciles choisis pour accepter le blâme, déplacer la responsabilité des problèmes de là où elle se trouve réellement, et détourner l’attention des problèmes actuels. Les tyrans identifient les boucs émissaires afin de détourner l’attention de leurs propres méfaits. Le bouc émissaire n’est pas le problème, ne soyez pas distrait et ne regardez pas ailleurs qu’à la cause réelle. Analysez la cause et la conséquence plus prudemment, évitez l’erreur de la responsabilité disproportionnée, déterminez plus justement où la responsabilité se trouve. Détournez votre attention du bouc émissaire pour regarder le problème réel. Le courage permettre de dépasser la peur. Le tyran utilise la peur pour nous empêcher de voir les alternatives. En étant face à son intimidation, en général, nous restons figé sur place, fuyons, nous mettons en colère ou nous nous soumettons à ses demandes. Mais si nous pouvons nous concentrer, appeler notre courage, nous détendre, comprendre la situation, trouver des alternatives, nous pouvons créer des options pour avancer de façon constructive.

L’oppression vous enseigne à devenir passif, impuissant et d’arrêter d’essayer de vous aider. Mais vous pouvez ré-évaluer vos options et décider d’agir pour mettre fin à l’oppression. Tout le monde, même le tyran est vulnérable. Etudiez le tyran pour découvrir ses faiblesses. Equilibrez le pouvoir. Appliquez votre force où il est le plus faible. Décrivez calmement comment les forces naturelles résistant au tyran finiront par vaincre ses efforts. C’est possible de dire la vérité. Ne soyez pas distraits ou intimidés par la position de pouvoir, de la réputation et l’apparence physique du tyran : les yeux qui roulent, un environnement physique ou d’autres tentatives pour souligner un écart de pouvoir et d’importance. Ne tolérez pas l’ego négatif. Faites vos devoirs, soyez dans le bon, et présentez votre cas clairement, calmement, et de façon persuasive. Nous pouvons mettre en difficulté une autorité en demandant respectueusement : « Comment sais-tu? », « Pourquoi me dis-tu cela? », « Quelle est la preuve qui soutient votre position? », « Qui n’est pas d’accord avec vous? »

La transparence et l’open source

Il existe des alternatives importantes incluant : la paix d’esprit, l’intégrité, donner et gagner le respect des autres, la tranquillité, l’eau pure, l’air pur, la beauté de la nature, un environnement sain duquel nous pouvons profiter et le maintenir pour le futur, la famille, les amitiés, la communauté, la sécurité, la stabilité, la confiance, les temps libres, travail qui a du sens, expériences authentiques, réciprocité, bonne santé, stress réduit, éducation en continu, joie, profiter de l’art, transcendance, et contribuer de façon significative pour aider les autres. Les tyrans ignorent souvent ou diminuent la valeur de ces alternatives authentique, pour la croissance, l’expansion et la conquête. Poursuivez un progrès authentique et ne soyez pas séduits par l’idée que la croissance représente le progrès. Rejetez la tyrannie insatiable de consumer toujours plus. Nous sommes tous connecté. Nous reposons les uns sur les autres – localement et globalement – pour les ressources nécessaires comme la nourriture, l’eau, l’énergie, le labeur, la terre et l’éducation. Le tyran dépend des oppressés. La tyrannie est enfantin. Les tyrans manquent de self-contrôle, bon jugement, caractère raffiné, respect, sagesse et un objectif transcendant. La tyrannie est une version tragiquement déchaînée de la colère d’un enfant.

Le tyran manque de sagesse pour : comprendre les similarités intrinsèques que nous partageons tous en tant qu’être humain, les interconnections, la compassion, le respect, l’histoire, la symétrie, l’humilité , l’introspection et la responsabilité. Les adultes ne tolèrent pas les colères, il n’y a pas de raison de tolérer la tyrannie. L’oppression contraint le tyran. Maintenir l’oppression requiert une vision du monde étroite basée sur de fausses croyances. Lorsque ces fausses croyances sont rejetées et corrigées, nous gagnons une compréhension plus juste de notre monde et nous en bénéficions tous. Exposez le mensonge et renforcez la communauté basé sur des valeurs humanistes.

Les organisations les plus crédibles et respectées opèrent dans une ambiance ouverte et transparente. Leurs opérations et décisions sont transparentes et peuvent être facilement examinées par les personnes intéressées dans et en dehors de l’organisation. Les organisations qui sont bien gérées et sont responsable du public ne font pas qu’accepter les critiques et les suggestions mais les embrasse. Si les questions des constituants, le public, ou le média rend le leader ou les autres parties responsables mal l’aise, évasives ou malhonnêtes, les questions sont généralement valides et les réponses ne le sont pas. Les personnes se sentant mal à l’aise sous la lumière de l’examen et de la critique ont souvent quelque chose à cacher. Faites briller la lumière sur la tyrannie pour le purifier.

En venir à bout des tyrans

  • Tout le monde expérimente la peur, incluant la peur de l’humiliation.
  • Le courage permet de vaincre la peur.
  • Nous sommes responsable de nos choix.
  • La confiance en soi authentique fait augmenter notre pouvoir.
  • L’introspection, la preuve et le débat respectueux sont des outils puissants pour dévoiler ce qui est.
  • Les alliances peuvent augmenter notre pouvoir.
  • Nous avons tous nos histoires importantes à raconter.
  • Les tyrans suppriment et manipulent les opposants en exploitant leurs peurs.
  • Nous répondons souvent à l’image avant de répondre à la substance.
  • L’image n’est pas la substance.
  • Vous pouvez dire la vérité au pouvoir.
  • Les tyrans répondent différemment à la compassion qu’ils le font pour les menaces, la domination ou l’humiliation.
  • Toute chose doit passer; même la tyrannie est impermanente.

Citations

  • « Le pouvoir corrompt. Le pouvoir absolu corrompt absolument. Les grands hommes sont presque toujours de mauvais hommes » – Lord Acton
  • « Celui qui gouverne les autres, devrait d’abord être le maître de lui-même » – Philip Massinger
  • « L’humanité n’est pas divisible mais inclusive » – Neriah Lothamer
  • « Personne ne peut profiter de vous sans votre permission » – Eleanor Roosevelt
  • « Au début, ils vous ignorent, puis ils rigolent de vous, ensuite ils se battent contre vous, et puis vous gagnez. » – Mahatma Gandhi
  • « Ne vous sentez jamais submergé lorsque vous êtes submergé de la preuve de l’injustice. » – Raplh Nader

Source

Lisa Renee, Leadership Vs. Tyranny