Annihilation de l'Ego et Peur de la Mort

De Wiki du Krystal Star
(Redirigé depuis Peur de la Mort)
Aller à : navigation, rechercher

L'Esprit Prédateur ou l’ego négatif est un programme de peur mentale qui est dirigée par la Fréquence de la Peur, il stimule l'expérience dans le corps que la personnalité est sous une sorte de menace, ce qui amène à la surface des peurs émotionnelles d'annihilation personnelle ou de la mort. Ces nombreuses peurs émanent de l'inconscient et du Corps de Souffrance, qui génèrent des impulsions et des réactions automatiques lorsqu'on ne leur donne pas l'espace d'être vues par le Conscient avec neutralité. Lorsque les peurs sont refoulées, elles créent des barrières mentales et des anomalies émotionnelles ou des endroits dans notre corps mental et émotionnel qui collectent de l'énergie morte, qui génère davantage de souffrance dans le corps. Le résultat du déni de faire face aux peurs profondes, une Fausse Identité est endossée pour défendre sa position, placée devant le conscient comme mécanisme de défense afin de dévier continuellement les peurs à la surface. En fin de compte, chaque peur que nous éprouvons est connectée au programme d’Ego Négatif, conçu pour stimuler la terreur inconsciente face aux menaces perçues contre notre existence. Si nous comprenons mieux que la programmation de la peur de l'ego négative est ce qui est utilisé pour produire et fabriquer l'esclavage, nous pouvons voir que nos peurs personnelles sont en réalité le mécanisme utilisé sur la planète Terre pour nous maintenir piégés. Si nous permettons aux peurs de nous contrôler, nous nous permettons d'être piégés et asservis par elles.

Lorsque nous faisons face à nos peurs en conscientisant le schéma dans notre conscience, nous sommes capable de les voir de manière neutre. A ce moment, vous vous désidentifiez avec ce schéma de peur comme étant «vous». Dans le processus du témoin neutre, nous apportons les aspects inconscients de nos peurs les plus sombres à la surface de notre esprit afin de mettre la lumière dessus, ce qui, bien des fois, dissoudra le schéma négatif et la charge émotionnelle associée aux peurs. En fin de compte, lorsque nous nous désidentifions de nos peurs et que nous nous désidentifions de nos pensées dans notre esprit, nous pouvons exprimer nos pensées et nos sentiments avec clarté et cohérence, mais il n’y a pas de différence dans ce que vous avez dit impactant votre sentiment d'identité. Lorsque nous pouvons nous exprimer sans croire que l’esprit est ce qui définit qui nous sommes, nous pouvons nous exprimer pleinement, que ce soit étiqueté comme juste ou faux, ou que d’autres aient jugé ce que vous avez dit. Rien de tout cela n'a d'incidence sur votre sentiment d'identité et sur votre connexion plus profonde.

En résolvant pleinement nos peurs, nous devrons faire la paix dans nos croyances et nos sentiments autour de la mort. Les conflits que nous avons avec la mort sont profondément liés à nos conflits spirituels non résolus et à notre relation avec Dieu.

Nous rencontrons tous des phases de transition dans la vie qui sont semblables à celles du processus de la mort. Celles-ci sont définies par les cycles qui nous transforment profondément, marquant nos étapes de développement spirituel qui se révèlent comme des événements marquants tout au long de notre vie. Nous allons tous passer par la phase de transition de la mort et il est important que nous nous préparions à la prochaine étape inévitable de notre voyage de conscience.

Aborder la peur de la mort

Il existe de nombreuses manières de percevoir le passage de la mort, à travers les lunettes de nombreux systèmes de croyances différents. Ce qui est important est que vous exploriez vos propres croyances personnelles et vos connaissances expérimentales sur le processus de la mort et de faire la paix avec la mort et le fait de mourir, ce qui est aussi le principal conflit à guérir pour surmonter les peurs. L'une des peurs les plus paralysantes que les humains ont héritées du processus de "Balayage de la Conscience" (Consciousness Swiping) par les EAN est que nous sommes terrifiés par l'inconnu et par ce qui se passe après la mort. Ceci est la conséquence de la méconnaissance de notre identité et de notre histoire spirituelles réelles, et de ne pas nous souvenir de qui nous sommes en tant qu'êtres multidimensionnels.

Les personnes qui ont subi de graves traumatismes ou abus subissent une crise de foi beaucoup plus intense qui alimente les craintes liées aux conflits spirituels non résolus autour du processus de la mort. Si, au cours de la dernière année, vous avez ressenti une montée intense de peurs et d'anxiété intérieures devenues ingérables, un exercice utile consistera à passer du temps à résoudre la source des peurs liées à la mort. Lorsque nous nous préparons au processus de la mort, nous comprenons la mort du mental ego, et cela constitue une partie importante de notre engagement à développer notre conscience sur le chemin spirituel. La plupart des gens ne pensent pas à ce qu'ils vont vivre ou ressentir lorsqu'ils réfléchiront à ce qu'ils ont fait de leur vie sur terre, lorsqu'ils seront passés à la dimension suivante. Lorsque je communiquais avec des humains sur terre qui ont quittés leur corps, l'expérience la plus répandue était le regret. Le Regret qu’ils n'aient pas fait plus avec leur vie. Le regret qu'ils n'aient pas inconditionnellement aimé tout le monde. Le regret que la peur les ait empêchés de réaliser des choses importantes qui auraient changé leur ligne de temps et amélioré la vie des générations futures. La vie continue après que nous ayons quitté notre corps physique, et elle est aussi réelle que vous pouvez vous sentir en ce moment même. C'est encore plus réel que nos vies passées sur terre.

Source

Lisa Renee, Ego Annihilation and Fear of Death