Culture de la Mort

De Glossaire d'Ascension
Aller à : navigation, rechercher

La ligne temporelle actuelle en 3D dans laquelle les humains ont vécu sur la terre au cours des cent dernières années, a été socialement conçue par le contrôle mental technologique, le divertissement violent et la programmation prédictive dans les médias pour promouvoir une Culture de la Mort. L'Ingénierie Sociale est un type de contrôle mental qui cherche à manipuler les gens de leur propre droit à la vie privée en contrôlant la façon dont ils accèdent à l'information. Il s'agit de contrôler ce que signifie être bien informé et s'instruire soi-même, afin que la structure sociale fabriquée puisse les exploiter par la désinformation, ce qui facilite le contrôle de leurs comportements. Ainsi, aujourd'hui, de nombreuses personnes sont incapables d'identifier et de reconnaître les signes évidents de la programmation de la Culture de la Mort en raison des Agendas Anti-Ames des Contrôleurs, parce qu'elle a été imbriquée dans de nombreuses structures quotidiennes qui constituent la fabrication de la société. Pourquoi les structures des Contrôleurs encouragent et récompensent financièrement toutes les organisations et tous les médias qui font la promotion de la programmation de la culture de la mort dans notre monde ? La Culture de la Mort produit une polarisation mentale myope de l'attention sur des sensations purement physiques et des poursuites matérielles. Elle ne cherche pas à assumer une quelconque responsabilité. Il n'y a aucune responsabilité, aucune considération morale ou éthique envers les conséquences des actions qui sont directement liées à l'augmentation de la douleur mondiale et de la souffrance humaine. Au lieu de cela, la programmation de la culture de la mort s'épanouit dans la production, la commercialisation et l'exploitation de la souffrance, de la douleur et des traumatismes humains, diffusant ainsi les modes de vie destructeurs qui conduisent à la tuerie, à la maladie et à l'esclavage. Si nous ne pouvons pas identifier ou reconnaître comment la programmation de la culture de la mort a généré un grand préjudice qui a eu un impact sur nos vies personnelles, nos enfants, nos familles, nos communautés, nos entreprises et nos nations, nous ne comprendrons pas ce que nous devons changer en nous-mêmes afin de guérir notre société.

Société Anti-Vie

La Culture de la Mort est une société anti-vie qui rejette tout ce qui est spirituel et qui n'a aucun respect ni aucune considération pour la vie. Les cultures anti-vie refusent de reconnaître la sensibilité de l'âme, nient le but de la vie lié à l'évolution de la conscience supérieure, tout autant qu'éliminer les principes moraux et les considérations sur les conséquences à long terme des dommages et des meurtres produits en masse. Elles cherchent à éloigner l'éthique humanitaire fondamentale de ce qui est considéré comme scientifiquement prouvé comme des faits réels, comme la seule source de connaissance crédible ou de vérité supérieure. La culture de la mort est explicitement conçue pour rejeter l'existence de la conscience inhérente à tous les êtres vivants et éliminer la possibilité qu'ils soient des entités spirituelles-énergétiques ou intelligentes, les rejetant par conséquent comme des êtres sensibles. Si les humains ne peuvent pas percevoir la sensibilité des êtres vivants, le mental myope justifie les dommages et les meurtres imprudents pour les affaires, même pour le sport ou le plaisir personnel. Il y a un déni des coûts énergétiques d'une grande souffrance, qui ne sont pas pris en compte sur le plan éthique ou moral. La société anti-vie est fondée sur le fait qu'elle n'a aucune valeur ni aucun but pour la vie, et n'a donc aucun remords pour la souffrance des Êtres Sensibles.

Ainsi, plus les personnes sont traumatisées émotionnellement, affaiblies et contrôlées par leur mental, plus elles sont facilement amenées à commettre des meurtres et à perpétrer de nombreux crimes violents contre l'humanité. Il n'y a aucune valeur empathique pour les corps humains et les animaux qu'ils rejettent aussi facilement que tout autre produit de consommation. La mort et le meurtre deviennent impersonnels, nous ne cessons pas de ressentir l'implication de la souffrance douloureuse qui perdure. Les meurtres de masse et la mort ne sont pas traités émotionnellement pour savoir que ces victimes avaient aussi des êtres chers, dont n'importe lequel aurait pu être votre femme ou votre mari, votre enfant, votre mère ou votre père. La culture de la mort est utilisée pour promouvoir les modes de vie destructeurs des Stratégies de Déception Archontiques, afin d'endommager de façon permanente le cœur, l'âme et le cerveau dans la dissociation. Les comportements dissociatifs éliminent toute trace de véritable Empathie humaine et suppriment la Responsabilité envers les implications éthiques qui sont derrière les opérations des structures sociales, politiques, militaires et corporatives mondiales.

Qui a Intérêt à Accroître la Souffrance Humaine ?

L'humanité a été préparée et continuellement conditionnée à se comporter conformément aux normes peu élevées de moralité et d'éthique que la culture de la mort a établies comme structure sociale dominante. Ces valeurs sont modelées encore et encore, que les êtres humains apprennent dès leur plus jeune âge. Nous pouvons naïvement croire que notre société mondiale accorde aux autres une considération morale lorsqu'elle prend en compte l'intérêt plus large des sciences humaines à réduire la souffrance et à augmenter la qualité de vie. Mais il est clair que le système actuel de contrôle politique des entreprises multinationales et son pouvoir illimité sont conçus pour augmenter considérablement la souffrance humaine de toutes les manières, et pour monétiser et tirer profit de son impact.

Le système de croyance généré dans la culture socio-politico-corporative est que vous êtes soit la victime, soit le bourreau, donc vous feriez mieux de faire ce qu'il faut pour être au sommet de l'échelle de la hiérarchie, afin de ne pas être soumis à ce qui arrive à ceux qui sont au bas de l'échelle de la hiérarchie. À mesure que les gens sont désensibilisés au barrage constant de ces programmes de déshumanisation de masse, l'extorsion, le chantage et le meurtre deviennent le prix à payer pour la gestion d'entreprises prospères, le maintien de la duplicité pour la commercialisation d'apparitions publiques, pour la survie au quotidien ou même simplement pour la commodité personnelle. La culture de la mort applaudit et récompense ces organisations, qui profitent grossièrement de la souffrance de ceux qui se trouvent au bas de l'échelle hiérarchique. Des entreprises multimilliardaires basées sur la pornographie enfantine, l'esclavage sexuel ou l'exploitation de formes de violence ou de déshumanisation, qui servent les objectifs mondiaux des EAN, semblent échapper facilement à l'examen du public, à la responsabilité ou aux poursuites judiciaires. La manifestation de la culture de la mort se manifeste par la qualité extrêmement médiocre du bien-être humain qui afflige notre société mondiale, par la forte incidence de la pauvreté, de l'esclavage, de la toxicomanie, du viol, du trafic d'enfants, de la pédophilie, de la dépression, de l'angoisse, du suicide et des meurtres de masse. Au cours des cent dernières années, la culture de la mort est devenue la dynamique centrale qui sous-tend la structure du Contrôleur, elle est l'influence dominante derrière l'ordre social mondial. Cet ordre social anti-humain fait tourner les récits des médias grand public pour faire accepter pleinement les profits des entreprises réalisés sur le dos de la souffrance de la race humaine pendant les guerres, les massacres, les maladies, l'emprisonnement et l'esclavage. La culture de la mort est la monnaie du pouvoir qui est à l'origine de nombreuses industries mondiales qui répandent des modes de vie destructeurs en obligeant les gouvernements à obtenir le consentement de la population pour des produits fabriqués de manière non éthique qui entraînent encore plus de souffrance et de mort humaines.

Les Partisans de la Culture de la Mort

Les cultures de la mort dans le monde entier ont des croyances générales selon lesquelles la vie est dénuée de sens ou le corps physique est dénué de sens, par conséquent, rien dans le monde ou dans le domaine physique n'a de véritable but ou de valeur. Certains des partisans de la culture de la mort diraient que tuer une personne, tuer des enfants ou des animaux, assassiner ou violer toute forme de vie n'est en fin de compte ni bien ni mal, car la morale et l'éthique sont inexistantes. D'autres partisans de la culture de la mort pourraient dire que le sacrifice de sang, ou le fait de tuer d'autres personnes et des êtres vivants au nom de leur Dieu, sont des actions pieuses qui les mèneront au nirvana dans l'au-delà.

Si nous élargissons notre perspective pour inclure les EAN, ou les Sataniques hors planète, ceux qui partagent ce même sentiment de la culture de la mort en ce qui concerne la promotion de leurs programmes destructeurs ayant un impact sur l'humanité et toute la terre, ils traitent simplement l'humanité comme nous traitons les animaux de ferme et de laboratoire. De nombreuses personnes occupant des postes de pouvoir élevés traitent également les humains comme des animaux de ferme ou comme une marchandise à exploiter de quelque façon que ce soit pour le profit. Les systèmes de croyance de l'Esprit/Mental Prédateur gèrent les programmes de contrôle mental de la culture de la mort, qui permet à ces entités interdimensionnelles d'enlever, d'expérimenter, de modifier génétiquement, d'avoir des relations sexuelles avec des enfants et de traumatiser les citoyens de la terre inconscients pour qu'ils vivent dans les vibrations les plus basses de la survie, de la conscience de victime et de la pauvreté spirituelle. Ces entités obscures n'ont aucune valeur pour la terre ou l'humanité au-delà de l'exploitation de ses ressources énergétiques, car les principes de base de la morale, de l'éthique et de l'interconnexion avec l'intelligence sensible leur sont inexistants en tant que vérité relative. Elles considèrent les humains uniquement comme leur source de nourriture et d'énergie, de la même manière que de nombreux humains peuvent considérer la nécessité des abattoirs de vaches, de porcs et de poulets ou de l'injection de maladies dans les animaux de laboratoire. C'est une pensée qui donne à réfléchir lorsque l'humanité se rend enfin compte que nous avons été complices de la co-création de la culture de la mort dans la société mondiale, ce qui a permis à de nombreux autres prédateurs hors planète d'infiltrer agressivement les personnes au pouvoir et d'exploiter encore plus la planète entière.

Les EAN sont certainement convaincus que le fait d'avoir des relations sexuelles avec des enfants et de torturer des êtres humains est sans valeur ni conséquence pour la douleur et le traumatisme causés par leurs actions trompeuses et destructrices, que ce soit à court ou à long terme. Ils estiment qu'ils ont le droit de traiter les êtres humains de la manière qui leur convient, tout comme un être humain peut s'attendre à avoir le droit de s'approprier une sorte de propriété.

Il est important de se rappeler, comme ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, que les EAN mènent leurs agendas destructeurs sur la terre, parce que les humains les laissent entrer en ne reconnaissant pas ce à quoi ils participent. Lorsque nous voyons quelque chose étiqueté comme de l'art de la performance qui dépeint le cannibalisme, jette du sang de porc sur les murs et glorifie la torture ou le sexe avec des enfants, nous ne pouvons plus appeler cela de l'art de la performance. Il s'agit de satanisme, point final. Il a un agenda néfaste derrière lui, quelle que soit l'étiquette qu'on lui donne. La liberté d'expression ne devrait pas inclure la perpétration de préjudices ou de tromperies, dans l'intention de voler le pouvoir et de manipuler le contrôle sur les autres. Par le biais de l'ingénierie sociale, la conception de l'humanité consiste à accepter la culture de la mort comme le résultat organique d'une nature intrinsèquement dégénérée des sciences humaines. Les humains subissent un lavage de cerveau pour croire au péché originel et aux comportements dégénérés comme provenant des humains, lorsque des non-humains sont explicitement impliqués. Pourquoi un être humain sain d'esprit chercherait-il à créer des images destructrices de la mort de sa propre espèce et des rapports sexuels avec ses propres enfants comme forme d'art ? La réponse est que ceux qui sont derrière cet agenda visant à faire souffrir les humains ne sont pas humains. Alors que les humains continuent à appliquer le système de croyance de la culture de la mort pour justifier la haine qui accepte le meurtre, la victimisation et l'exploitation d'autres humains, ces forces sataniques s'infiltrent et contrôlent une plus grande partie des habitants de la terre, en particulier ceux qui occupent des positions de pouvoir.

Nihilisme Moral

La prépondérance de la croyance morale nihiliste dans la science et la société a généralisé des formes de pensée qui sont utilisées pour promouvoir et diffuser la culture de la mort dans l'humanité. Elle explique la moralité comme un ensemble compliqué de règles construites conçues pour potentiellement contrôler ou profiter des autres d'une manière ou d'une autre, mais que la moralité est sans conséquence universelle et n'est en aucun cas une vérité relative. Ainsi, l'homme commet des erreurs de jugement lorsqu'il pense en termes moraux, car il n'y a pas de caractéristiques morales dans ce monde, car rien n'est bon ou mauvais.

Le culte primaire du matérialisme et tous les types d'addictions aux sensations de la chair, sont les principales caractéristiques du Satanisme et de la façon dont il opère pour asservir les autres dans les champs plus larges de la conscience collective. La dépravation de ces individus dépendants révèle des profils narcissiques à psychopathes, beaucoup se perçoivent comme ayant le droit d'utiliser les autres comme des objets sans valeur pour satisfaire leurs désirs les plus bas. Nombreux sont ceux qui exercent des formes dominantes d'agression pour intimider et contrôler, ou pour anéantir davantage tout être vivant, y compris les enfants ou les personnes qui font obstacle à des agendas qui favorisent les gratifications égoïstes et le pouvoir personnel. Les Sataniques sont coincés dans le temps et l'espace du corps terrestre, incapables d'évoluer au-delà du contrôle de leurs pulsions de base et de leurs nombreuses dépendances au monde matériel, comme les vampires qui ont désespérément soif de s'attaquer aux autres pour satisfaire leurs besoins sans fin. Comme tout toxicomane, afin d'assouvir leur besoin de dépendance, ils s'enfoncent dans les cycles sans fin de la dépendance, tandis qu'ils descendent encore plus bas dans le puits sans fond de la dépravation et de la corruption. Le champ énergétique d'une telle personne semble complètement délabré et grotesque, où le reste de la personne qui reste, est continuellement hanté par les ombres qui l'obligent à agir en servitude de ces agendas dirigés par les forces obscures collectives.

La culture de la mort est efficace pour produire en masse, commercialiser et amplifier un ensemble de forces négatives générées pour la douleur, la souffrance et la torture de l'humanité. et c'est un outil socio-politique utilisé pour cultiver la souffrance humaine et convertir l'énergie qu'elle génère pour continuer à imposer l'asservissement de la race humaine.

La gouvernance actuelle dans la culture mondiale est basée sur la fausse prétention de promouvoir des agendas anti-âme qui sont socialement conçus par l'Elite du Pouvoir dans le but de servir les intérêts des manipulateurs aliens hors de la planète. Si nous appliquons la définition scientifique de la sensibilité pour ne représenter que ce qui existe dans le domaine matériel et qui peut être perçu par les cinq sens physiques, nous vivons effectivement dans une culture mondiale dominante qui maintient que nous sommes tous séparés. Que tous les gens se sentent totalement déconnectés de l'intelligence sensible qui existe dans toute vie. L'humanité est constamment influencée par la glorification d'une culture de la mort et par le contrôle constant du mental pour croire que nous sommes totalement déconnectés des autres. Cela renforce le système de croyance selon lequel nous n'avons aucune responsabilité éthique ou morale à l'égard des autres personnes, des animaux, de la nature et de la recherche d'une amélioration des conditions dans lesquelles nous vivons. La majorité des gens se rabaissent à promouvoir des instincts de survie et des expériences sensorielles de la chair qui génèrent des actions immorales et non éthiques basées sur l'autodestruction, tandis que les personnes au pouvoir endossent une avidité égoïste afin de pouvoir maintenir leur pouvoir et leur contrôle sur la population.

Nous partageons ce monde avec de nombreuses autres formes de vie que nous pouvons voir physiquement, et que nous ne voyons pas physiquement, et pourtant ces formes de vie ne sont pas incluses par la science traditionnelle comme des formes de vie ayant une intelligence sensible, ou comme des entités qui ont une âme. Comment les idées de nihilisme moral seraient-elles affectées si les humains pouvaient ressentir la douleur qu'ils créent chez les autres et ressentir la conscience de la souffrance de chaque créature vivante ? Pour ressentir la peur et la douleur créées lorsque cette créature est brutalisée par d'autres, pour ressentir la douleur des créatures vivantes lorsqu'elles meurent exposées à des états de cruauté extrêmes ? Et de savoir que cette douleur et cette cruauté ne partent pas lorsque le corps est tué, elles restent là, dans la terre, dans le champ sensible, là où l'acte de brutalité s'est produit, jusqu'à ce que l'amour inconditionnel le nettoie. En vérité, c'est mon plus grand souhait que tous les humains sur la terre qui brutalisent les autres par des actions destructrices, puissent ressentir les résultats douloureux qu'ils ont créés dans le monde, car la souffrance que nous voyons dans le monde est causée par leur propre choix de mener à plusieurs reprises des actions destructrices. Une fois que l'on connaît vraiment l'intensité des souffrances, de la détérioration génétique et de l'esclavage causés dans le monde, une personne saine d'esprit ne veut pas créer plus de mal. Cela n'a rien à voir avec les jugements mentaux sur le bien ou le mal, ni avec la moralité auto-indignée ; c'est une vérité Universelle.

Réalité Fictive

La présence au moment présent est reliée à notre essence spirituelle la plus profonde, qui fait émaner la lumière dans toutes les couches de notre conscience. La présence de la vérité dans la lumière libère la douleur qui a été créée par l'obscurité, Bannissant ainsi efficacement les mensonges qui ont produit la souffrance et le tourment. Beaucoup d'entre nous ont été séduits par la propagande dominante et par l'enfumage (gaslighting) utilisé pour vendre ces mensonges, et la population mondiale les a achetés sous toutes leurs formes et dans toutes leurs dimensions. Cette version de la réalité 3D de la Culture de la Mort qui nous est vendue est une imposture, un mensonge truffé de manipulations psychologiques et émotionnelles pour maintenir l'humanité dans un esclavage spirituel, par la répétition des cycles temporels précédents qui ont commencé l'invasion des EAN, provoquant la souffrance humaine et le Sacrifice de Sang à l'échelle mondiale.

Le Courant Dominant (mainstreaming) du Satanisme

Le mainstreaming du satanisme et le mainstreaming du luciférianisme sont les cultures dominantes actuelles qui sont méthodiquement et secrètement construites par une série d'expériences d'ingénierie sociale. Celles-ci sont perpétrées par une multitude croissante d'armes électromagnétiques et chimiques visant la population terrestre inconsciente, dans le but de Contrôler le Mental en masse. La plupart des gens ne sont toujours pas capables de discerner les agendas agressifs cachés à la vue de tous qui favorisent directement la Culture de la Mort. Ces agendas sont basés sur la manipulation de Doctrines et d'Idéologies Sataniques et Lucifériennes, et leurs partisans continuent de tromper le public en poussant à l'acceptation du courant dominant tout en refusant de rendre des comptes pour les dommages destructeurs causés par leurs actions. Ces groupes de Contrôleurs souhaitent que les idéologies Sataniques et Lucifériennes les plus extrêmes et leurs comportements et rituels connexes soient pleinement intégrés dans le courant dominant et dans la société.

L'Esclavage Humain Mondial

Actuellement, le système de l'Esclavage Mondial est utilisé pour parasiter l'énergie de l'âme mais aussi pour superposer les échanges karmiques sur les masses et c'est une raison importante pour laquelle les EAN se battent si durement pour garder leur contrôle et leur accès sur la terre et les habitants. Les humains contrôlés par les EAN sont atteints du Syndrome de Stockholm, et ont été déshumanisés à un tel niveau de fragmentation qu'ils agissent comme un animal sauvage coincé dans une cage, défendant leur asservissement, ne comprenant pas comment ils peuvent exister autrement que d'être dans la matrice de Contrôle Mental enchevêtré dans un Parasitisme codépendant avec ces forces obscures.

Source

Lisa Renee, Death Culture